Remembrance




Il est, derrière le flux des actes, un souffle court
La juridiction de l'attente
Plus sinueuse à l'approche du soir
Mastiquée tant qu'elle a perdu son goût d'argile
L'attente
Roulement à vide contre : 
La sècheresse de la perte
Les strophes à peine finies
La neutralité lisse de l'oubli
Le moi de cendres
L'apnée
Le défilé des mémoires bleues du passé gravé sur les sols où marcher
Comme si
De tout ce qu'on a su, rien n'était
Défaire l'émoi, s'affairer, aux abois
La résistance au rêve pourrait devenir grande
Durcie longtemps, longtemps durcie
Par la remembrance.



Décembre 2011