Corps d'élite









Fredonnées, tant de barcarolles
Qui laissèrent sur les papilles
Un avant-goût de fruit
 Puis l'affreuse acidité des malentendus
 Une autre peau demeure une partition illisible
Évaporé, celui qui devait amener mes organes
Au principe des vraies surprises
De ses missions lacustres de me dissoudre dans l'infini
Aucune n'a tenu
 Et le corps, lui
Qui se prend à songer
Ne fut jamais moins bien gardé
La nuque laissée béante avec, de là
La mémoire qui coule







Janvier 2011