Salement debout.







Sans plus penser
Salement debout
Au point de rupture qui s'allonge
Tout le jour et toute la nuit
Tout le temps autour

Là où c'est impossiblement pourtant
Là où c'est absurdement
Vivant pourtant
Le point d'effondrement toujours fermé avec un fil
En toute saison
Maintenu avec les dents
Et d'autres choses plus innommables

Étranglant évidemment la question
La question de ce qui dure
L'emmurer, moi avec
Abrutie par le désarroi de m'y trouver encore
Qui me mène en ce point où tu es qui est là