Piqûre de rappel





Je me maudis 
Les aveuglements et les aliénations 
Me sont passés sur le corps tant de fois
Que l'avenir devrait s'être tatoué sur mon épaule
  Je remue de partout pour me désensabler
Il est des folies particulières d'où rien ne sort
Des errements sourds
Aux trappes du temps enseveli qu'on a passé
  Tu m'as cherché sans jamais me trouver
C'est donc moi qui me perds
Ton savoir mort m'excentre
Me reste à disparaître
Comme avant
Les doigts emmêlés sous la langue




Juillet 2011