Frais de douane




Il était mon homme des Amériques
Grand ouverte, la baie d'Hudson entre mes jambes

Il était mon homme des Amériques
Usant mon temps, j'en avais beaucoup d'avance

Il traînait par les cheveux mon goût du risque
Je pleurais jour et nuit mais l'océan est une larme

J'attendais le bon vouloir de la vraisemblance
Fichée au centre de sa destinée

Il était celui dont la langue vibrait dans la gorge de la terre promise
Embarrassée de n'être que la vieille Europe à moi seule

Il était mon unique étranger
L'air rasant des routes sans fin

La luminosité des frontières enchâssées dans nos gestations multiples et l'imprévu
Il l'était

Pourtant, déjà sensible
Une sensation de confinement lors de mon passage en douane.


 Avril 2010